"A travers "Je suis Mwana Mikale", c'est-à-dire le fils d’Amicale, Sthyk Balossa incarne dans cette pièce le combat du congolais André Matsoua Grenard - fondateur de « l'Amicale » en 1926 afin de venir en aide aux tirailleurs – il fut l'un des pionniers de la lutte anti-colonialiste à l'époque de l'impérialisme. Entre improvisation et composition, la danse et la musique, le corps et la contrebasse se mêlent.L’instrument entre alors en résonance avec le déplacement du danseur dans l’espace. La danse contemporaine s’incorpore avec la danse traditionnelle et le hip hop. "

 

Chorégraphie et interprétation, Sthyk Balossa, accompagnement à la mise en scène, Renaud Cojo, contrebassiste, Timo Metzemakers.

2019, propulsé par La Maison des Écritures et des Écritures Transmédias, HYPOLIPO. 

  • Facebook M.E.E.T. HYPOLIPO