"Je ne vois pas d'interruption entre le langage de la matière, celui de la vie, le discours de l'homme et celui de la société.

(...)

La poésie est le langage de la vie ; elle innerve tous les langages de l'homme, les irrigue et les bouleverse quand ils s'installent dans la sécurité des systèmes et des dogmes.

(...)

Nuit où le poète, qu'il soit homme de guerre, de religion ou de science, homme d'attention et d'étonnement, homme-foyer, rassemble ce qui échappe à la hâte du jour, recueille les lignes de forces inexpliquées : parle. Parle dans la fraicheur de sa respiration retrouvée, dans l'essoufflement et la rougeur de la forge où des mains auscultent les roches obscures de la lumière." 

Lorand Gaspar, Approche de la parole, NRF, Gallimard. 

2019, propulsé par La Maison des Écritures et des Écritures Transmédias, HYPOLIPO. 

  • Facebook M.E.E.T. HYPOLIPO