LISIANE DURAND - du 14 au 26 janvier 2019

# LAURÉATE DES JOURNÉES DE LYON DES AUTEURS DE THÉÂTRE 2018

Jeudi 17 janvier                        

 

 

Vendredi 18 janvier                  

 

 

 

 

Mercredi 23 janvier

Lectures - rencontre

 

 

 

Atelier d’écriture

Lecture rencontre

 

 

 

 

Lecture-rencontre

-18H 

Passeurs de mots

 

 

-15H-18H

-18H30 

Café lecture les Augustes

Clermont-Ferrand

 

-18H30

Maison des comtes,Orcet

MAISON DES ÉCRITURES ET DES ÉCRITURES TRANSMÉDIAS

(M.E.E.T.) - HYPOLIPO

DIRECTION ARTISTIQUE - GABRIEL DE RICHAUD

LISIANE DURAND 

 

est née en 1994. Elle est autrice et dramaturge. En 2015, elle intègre le département « Écrivain-dramaturge » à l’ENSATT de Lyon. Dans son travail, elle s’intéresse aux sujets qui drainent l’actualité, nourrie par les voyages et les expériences de terrain ; en 2015, elle participe au travail de recherche-création Quelles vies quotidiennes après Fukushima ? , à l’Université de Tokyo, avec Toshiki Okada. Elle a collaboré la même année avec Bruno Meyssat, en tant qu’assistante à la mise en scène, pour le spectacle Kairos. En 2018 elle est assistante dramaturge au Théâtre National, à Athènes, sous la direction de Sarantos Georgios Zervoulakos. En tant qu’autrice, elle écrit pour des anciens étudiants marionnettistes de l’ESNAM de Charleville-Mézières. Ses pièces destinées à la marionnette ont été jouées au Théâtre International de la Marionnette de Charleville-Mézières, et au Théâtre aux mains nues à Paris. Elle intervient auprès d’étudiants ponctuellement lors d’ateliers d’écriture à l’Université Lyon II. Son texte Projet Grèce, destiné au théâtre, est lauréat 2018 des Journées de Lyon des auteurs de théâtre. Il a été sélectionné dans le cadre de la saison 2 du dispositif ALT (Auteurs Lecteurs Théâtre). Il est prochainement publié aux éditions Espaces 34. Ce même texte a été repéré par les membres du jury du prix Hypolipo 2018, et c’est une des raisons de notre invitation de l’autrice à la M.E.E.T. - Hypolipo cette année. 

SON PROJET 

A l’automne 2017, je me suis rendue dans la commune de Saint-Vulbas, dans l’Ain, à une trentaine de kilomètres de mon lieu de vie dans le but de récolter des paroles d’habitants afin de mener un projet de mise en scène basé sur le document, autour de la question du nucléaire. J’étais déjà sensibilisée aux questions du nucléaire après un travail de recherche-création que j’ai mené à Lyon et à Tokyo autour de la catastrophe nucléaire de Fukushima. J’ai initié une fiction écrite, théâtrale, que je souhaite poursuivre : une jeune collégienne, Alice, disparait mystérieusement lors d’une sortie scolaire à la centrale nucléaire. La recherche de cette jeune fille croise la quotidienneté des habitants proches de la centrale et nous fait entendre différentes paroles. Ce qui m’intéresse dans les paroles des habitants de Saint-Vulbas est l’impossibilité pour eux de se saisir pleinement de la question du nucléaire, multipliant, au cours des entretiens, lapsus et propos contradictoires.

2019, propulsé par La Maison des Écritures et des Écritures Transmédias, HYPOLIPO. 

  • Facebook M.E.E.T. HYPOLIPO