LA PERFORMANCE ET LE JEU D'ACTEUR / différences et techniques spécifiques (?)

 

 

Biographie de l'intervenant : GUILLAUME HINCKY

 

Guillaume Hincky s’initie à l’art dramatique dès le lycée en suivant la filière A3 théâtre de Françoise Labrusse au lycée Malherbe de Caen. Par la suite il se forme au sein de la compagnie Actea (Caen) dirigée par J-P.Dupuy et R.Pareja puis à l’Ecole supérieure d’art dramatique de Pierre Debauche (Théâtre du Jour, Agen). 

 

C’est au cours de ce cursus qu’il fait la connaissance d’Emmanuel Vérité et de Benoît Lambert et qu’il intègre la compagnie du Théâtre de la Tentative en 1995.

Jusqu’en 2012 il participe à l’ensemble de ses créations : « Les fourberies de Scapin », « Lorenzaccio », « Jours de Colère », « Pour ou contre un monde meilleur », « Maître Puntilla et son valet Matti », « Ca ira quand même », « Le Misanthrope », « We are la France », « We Are l’Europe », « Enfants du siècle » entre autre.

Parallèlement durant cette période, il s’installe pendant deux ans au Liban où il crée la compagnie Fonction Mu (µ) et plusieurs spectacles dont « Exécuteur 14 » de A. Hakim (qu’il interprétera également en France) et « Age Tendre et Gueule de Bois » en collaboration avec la maison de production “Né à Beyrouth”, l’association Umam, la mission culturelle française, le Théâtre Monot, et l’IESAV.

Il a crée depuis au sein de Fonction Mu plusieurs autres formes performatives dont « Ce qu’on essaye avec » de Aurianne Abecassis en 2013 et « Etat Critique » de Guillaume Hincky en 2016.

Par ailleurs il participe à plusieurs travaux audiovisuels (Joël Pommerat, Emmanuel Vérité, Stéphan Castang...) ainsi qu’à plusieurs créations sous la direction d’autres metteurs en scène: « L’Echange » de P. Claudel, « Six personnages en quête d’auteur » de L. Pirandello, « les fiancées de Loche » de G. Feydeau, «La demande d’emploi » de M. Vinaver, « Beaucoup de bruit pour rien », « la Tempête » de W. Shakespeare, « Addictions » d’Aurianne Abécassis, « Les Dramuscules » de Thomas Bernhard entre autre.

 

 

Contenu : 

 

La notion de personnage est une question récurrente dans le domaine du spectacle vivant. Qu'est-ce qu'un personnage ? Nous pourrions aller jusqu'à nous demander: est-ce que "ça" existe ? Et si oui existe-til toujours une fois pris en charge par une ou un interprète ? Est-il possible qu'il ne soit qu'une enveloppe permettant à un(e) auteur(re) de véhiculer ses questions et qu'il puisse s'effacer à partir du moment ou un corps et une voix s'en empare ? Par ailleurs une autre question est liée à celle-ci, celle de l'adresse. A qui est adressée cette parole, qui sont ses destinataires ? D'où parlons-nous ?

Nous pourrions ajouter à cette dernière une autre encore: comment témoigner du présent, d'une temporalité du moment, alors même que nous faisons semblant de ne pas avoir appris un texte ?

Les formes dominantes du théâtre jouent avec ces paradoxes tandis que les objets performatifs tendent à questionner l'idée même de représentation. Il serait intéressant de trouver l'endroit d'équilibre entre ces deux recherches, travailler son présent, sa présence, sa capacité à interpréter, l'endroit d'où on parle le mieux, de donner la parole aux parts en nous qui s'emparent du matériau initial pour se l'approprier et l'augmenter. Dire quoi, à qui, avec quelle urgence ?

 

 

Public visé : ComédienNEs en formation, confirméEs à très confirméEs. MetteurEUSEs en scène...

 

Lieu:  Maison Couthon à Orcet.

Durée de la formation : 15h. 

 

Dates : Samedi de 14h à 22h - dimanche de 10h à 17h. 

 

Tarifs : 105 euros

Arrhes : 42 euros

 

Allez, cliquez ici, écrivez votre message :

 

S'inscrire. 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

LA PERFORMANCE ET LE JEU D'ACTEUR / différences et techniques spécifiques (?)

1/10
Please reload

Recent Posts

December 30, 2016

December 24, 2016