À QUOI SERT LA DRAMATURGIE ? ou comment trouver des solutions aux impasses dans le temps de la création !

 

 

Biographie de l'intervenant : ALICE CARRÉ

 

Sa passion du théâtre et des arts de la scène l’accompagne tout au long de sa formation théorique qui la mène d’un master d’Etudes théâtrales à l’Ecole Normale Supérieure à un doctorat en Arts du spectacle dédié à la scénographie contemporaine et aux espaces vides (dirigé par Jean-Louis Besson et Marcel Freydefont, Université de Nanterre).

Elle développe également une activité pédagogique en enseignant le théâtre à l’Université de Nanterre et de Poitiers autour de cours de pratique et théoriques, ainsi qu’en animant différents ateliers d’écriture et de jeu.

Elle participe en 2007 à la création de la revue en ligne Agôn, consacrée aux arts de la scène et mène des activités de critique dramatique. Elle se forme à la pratique en étant d’abord assistante à la mise en scène auprès de Christian Schiaretti (Par-dessus bord, Michel Vinaver, T.N.P. de Villeurbanne), Philippe Adrien (Œdipe, Sophocle, Théâtre de la Tempête) et Hélène Delavault (opérettes de Donizetti et d’Offenbach avec des élèves du CNSMD de Lyon).

 

Accompagnant également des projets comme dramaturge, elle s’intéresse aux processus de création les plus variés. Elle suit la compagnie Eltho en résidence au Centre Culturel de La Courneuve (Sur le Seuil, 2009, de Sedef Ecer, mise en scène Elise Chatauret). Elle s’intéresse à la danse contemporaine et rejoint le collectif PulX pour le spectacle Pénélope Matador (2012). La dramaturgie l’amène à l’écriture, avec le texte de Leave to live, écrit à partir des témoignages d’ex-enfants soldats de RD-Congo (mise en scène Christian Mualu Muela, 2013), et Fara Fara questionnant les tiraillements identitaires de la jeunesse congolaise (mise en scène Malick Gaye, 2016).

Elle travaille aujourd’hui avec des artistes africains sur des thématiques liées aux amnésies coloniales françaises, et a aussi dans l’optique de mettre en scène ses propres textes, en regardant de plus près les mutations contemporaines de sa propre société.

 

 

Contenu : 

 

Sur la fonction du dramaturge plane souvent un certain mystère et un certain soupçon : « Que fait-il ? », « À quoi sert-il ? ».

 

Le travail de cet homme de l’ombre, souvent silencieux, œuvrant à un travail invisible, aurait vocation à imprégner la création et à disparaître. Bernard Dort lui-même, le voyait comme un poste transitoire, un « passeur » : « Le dramaturge est transitoire. Il n’est là que pour communiquer son souci aux autres. Une fois l’état d’esprit dramaturgique partagé par tous, le dramaturge sera superflu1 ».

 

Son souci, selon Joseph Danan, c’est la « pensée du passage à la scène», qui éclaire de son savoir et de son recul le texte, en l’orientant vers ses différents possibles scéniques. En l’absence de texte achevé, son souci est celui de l’assemblage des actions scéniques, le tout aboutissant à une cohérence, à une forme, à un sens.

 

Depuis qu’on a commencé à s’intéresser à lui et à prédire sa disparition, toutes sortes d’équipes ont fait appel à un dramaturge : au théâtre bien sûr, mais aussi pour des créations dont lesquelles le texte n’est pas le centre de gravité (danse contemporaine, cirque, marionnettes...). Après l’ère du metteur en scène omnipotent, le dramaturge s’inscrit dans des créations collectives et devient le garant, moins autoritaire, d’une cohérence d’ensemble et d’une pensée critique. 

 

Cet atelier propose de présenter cette fonction à partir d’une observation de sa place sur la scène contemporaine, et de l’appréhender au cours d’exercices pratiques. Il s’agira surtout de voir comment ce rôle, fluctuant, insaisissable, se réinvente à chaque fois, en fonction des équipes et de la nécessité de chaque projet.

 

 

 

Public visé : Comédien(nne)s, metteur(se) en scène, danseurs, curieux...

 

Lieu: Maison Couthon - Orcet 

Durée de la formation : 15h. 

Horaires : Samedi de 10h à 18h - dimanche de 10h à 17h. 

 

Tarifs : 100 euros Arrhes : 40 euros

 

S'inscrire.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

LA PERFORMANCE ET LE JEU D'ACTEUR / différences et techniques spécifiques (?)

1/10
Please reload

Recent Posts

December 30, 2016

December 24, 2016